Asie Centrale – Micro-Entreprises

Promotion de micro-entrepreneurs

Contexte

Nous travaillons dans une région qui a connu la guerre, l’instabilité, la pauvreté et une forte dépendance à l’aide étrangère depuis plusieurs décennies. Afin de voir ces communautés briser le cercle de la pauvreté et expérimenter une transformation durable, un élément clé est d’aider des locaux à devenir entrepreneurs et à démarrer leur propre micro-entreprise. Plutôt que l’approche humanitaire traditionnelle, où les gens sont considérés comme des bénéficiaires passifs, nécessiteux d’une aide extérieure, cette approche les reconnaît comme des hommes et des femmes capables et pleins de ressources. Notre rôle est de les aider à voir et à libérer leur potentiel.

Notre projet

Notre projet se concentre sur les personnes qui, bien que sans emplois, ont le potentiel de devenir entrepreneurs. Avant de les enrôler dans notre formation, nous évaluons leur motivation et leur capacité à persévérer, car démarrer une entreprise est un projet long et fastidieux. Ensuite nous formons ces étudiants pendant trois mois sur toutes les bases nécessaires pour démarrer et gérer une petite entreprise. La formation est très pratique: pour chaque jour passé en classe, les étudiants passent quatre jours à appliquer leurs connaissances nouvellement acquises dans le bazar local. En classe, ils apprennent à identifier une idée de business, à faire une étude de marché, à collecter des fonds, etc. Ils doivent ensuite réellement sortir et réaliser ces étapes eux-mêmes. A la fin de la formation, chaque étudiant a une idée d’entreprise recherchée avec un Business Plan solide. Les étudiants démarrent ensuite leurs entreprises et nous les accompagnons pendant douze mois jusqu’à ce que leurs entreprises deviennent durables.

Nos objectifs

Notre objectif est de former 200 entrepreneurs par an. Nous nous concentrerons sur deux groupes cibles distincts: premièrement, les diplômés universitaires sans emploi. L’avantage de ce groupe plutôt éduqué est qu’il est susceptible de créer des entreprises légèrement plus grandes qui peuvent, au fil du temps, atteindre cinq à vingt employés, aidant ainsi plusieurs familles à sortir de la pauvreté financière. Deuxièmement, nous nous concentrons sur les quartiers moins éduqués et les plus pauvres. Bien que ces bénéficiaires soient moins susceptibles de créer des entreprises qui emploiera plus de deux à cinq personnes, nous influencerons directement certaines des communautés les plus pauvres de notre région.